20 janvier 2021 | Communiqué de presse, Véhicules intelligents, Infrastructures intelligentes

Communiqué | OSRAM signe un contrat d’approvisionnement et commercial avec LeddarTech pour des systèmes ADAS et LiDAR automobiles - LeddarTech

LeddarTech et OSRAM annoncent avoir conclu un contrat d'approvisionnement à long terme aux termes duquel LeddarTech fournira ses composants matériels et logiciels LiDAR de pointe pour intégration dans la plateforme LiDAR PERCEPT d'OSRAM

https://leddartech.com/fr/osram-signs-supply-commercial-agreement-leddartech-automotive-lidar-adas/

Sur le même sujet

  • Communiqué | Nouvelles règles d'affichage des marques de commerce - L'Office présent sur le terrain pour assurer la conformité des entreprises au 24 novembre

    16 octobre 2019

    Communiqué | Nouvelles règles d'affichage des marques de commerce - L'Office présent sur le terrain pour assurer la conformité des entreprises au 24 novembre

    MONTRÉAL, le 13 oct.2019 /CNW Telbec/ - À l'aube de l'entrée en vigueur des modifications réglementaires concernant l'affichage des marques de commerce, l'Office s'assure que les entreprises respectent les modifications réglementaires. Depuis l'automne 2016, l'Office a réalisé plusieurs activités de communication en lien avec l'affichage des marques de commerce. Depuis juillet 2019, l'Office a accentué ses efforts de promotion et d'accompagnement des entreprises en menant une vaste opération de surveillance afin de vérifier la conformité de l'affichage auprès de 1 000 entreprises. De plus, plusieurs partenaires sont invités à agir à titre de relayeurs auprès de leur réseau respectif. Au total, près de 130 000 membres d'organismes pourraient être rejoints par le réseau de plus de 150 partenaires sollicités par l'Office pour agir à titre de relayeurs. Ces partenaires rencontreront 5 000 entreprises d'ici le 24 novembre 2019. De plus, L'Office a également transmis 10 000 lettres de rappel aux entreprises afin de les engager dans l'action et leur proposer son accompagnement pour la démarche de correction. L'Office a d'ailleurs validé leurs propositions pour les entreprises qui se sont engagées dans une démarche de correction. À compter du 25 novembre, les interventions de correction débuteront. Sauf circonstances exceptionnelles, aucun délai supplémentaire ne sera accordé aux entreprises qui ont déjà été avisées des correctifs qu'elles devaient apporter à l'affichage de leurs marques de commerce. Faits saillants : L'Office accompagne les entreprises de multiples façons. Il s'assure qu'elles disposent de l'information nécessaire. Il a d'ailleurs rendu disponibles, à tous, des outils pratiques tels des guides et une boîte à outils. Il a aussi bonifié son offre de service par le renforcement de sa première ligne de réponse et l'ajout d'une deuxième ligne de réponse, assurée par du personnel professionnel. Par ses actions, l'Office vise à ce que l'affichage de la marque de commerce d'une grande majorité des entreprises soit conforme aux nouvelles dispositions d'ici au 24 novembre prochain. Les modifications réglementaires visent à encadrer l'affichage des marques de commerce et à assurer la présence du français dans le paysage linguistique québécois. Liens connexes : http://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/entreprises http://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/entreprises/boite-outils-marques-commerce.html Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/October2019/13/c9010.html

  • Communiqué reprise | Rentrée parlementaire et consultations prébudgétaires à Québec - L'UMQ demande un effort supplémentaire en transport collectif

    3 février 2020

    Communiqué reprise | Rentrée parlementaire et consultations prébudgétaires à Québec - L'UMQ demande un effort supplémentaire en transport collectif

    MONTRÉAL, le 2 févr. 2020 /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du Québec (UMQ) présente aujourd'hui ses attentes quant à la session parlementaire qui débute cette semaine à Québec. Alors que le plus récent rapport mensuel des opérations financières du ministère des Finances affiche un surplus budgétaire de 5,1 milliards $, la porte-parole des municipalités encourage le gouvernement du Québec à profiter du prochain budget pour entreprendre un effort supplémentaire en mobilité urbaine et régionale, en prenant en compte l'importance d'un financement stable et prévisible du transport collectif et interrégional, qui s'accompagne de nouvelles enveloppes pour les coûts d'exploitation des services de transport. « Les élues et élus des gouvernements de proximité ont de grandes attentes vis-à-vis leurs homologues de Québec. Alors que le gouvernement du Québec a indiqué vouloir consacrer une partie des surplus budgétaires à la lutte contre les changements climatiques, nous lui proposons de miser sur ce qui fonctionne. Avec 43 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) qui proviennent du secteur des transports, il faut investir massivement dans l'offre de transport collectif, en prenant en compte le coût d'exploitation des services de transport, et ce pour les municipalités de toutes tailles. De nouveaux autobus, trains et tramway oui, mais avec de quoi payer les chauffeurs aussi », a déclaré d'entrée de jeu madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l'UMQ et mairesse de Sainte-Julie, rappelant que les besoins se chiffrent à la hauteur de centaines de millions de dollars. L'UMQ salue d'ailleurs l'intention du ministre des Finances d'utiliser les surplus pour lutter contre les changements climatiques. Rappelant les défis auxquels font face les gouvernements de proximité pour adapter leurs communautés à la crise climatique, l'Union souhaite que le prochain budget dégage de nouvelles sommes à la hauteur des besoins et des plans d'adaptation des municipalités. « Une étude inédite réalisée en 2019 par le Groupe AGÉCO, en partenariat avec Ouranos, pour le Caucus des grandes villes de l'UMQ, révélait qu'il faudrait au bas mot 4 milliards $ au cours des cinq prochaines années pour faire face à la pression indue par les changements climatiques sur les infrastructures municipales. Plusieurs programmes et enveloppes totalisant près de 2,6 milliards $ sont disponibles pour le monde municipal à cet effet. Nous suggérons de les regrouper pour créer un Fonds municipal à la hauteur des besoins », a ajouté Madame Roy. Une année 2020 chargée pour les municipalités Outre la priorité à la lutte aux changements climatiques, l'UMQ accordera son attention à deux importants dossiers au cours de la prochaine session parlementaire : la consultation en vue de l'adoption d'un livre vert sur la police et la réforme du recyclage. « Ce sont deux objectifs politiques de première importance pour nous en 2020. Nous savons que nous pouvons compter sur le gouvernement comme un partenaire de choix qui partage ces objectifs. Nous avons h'te d'accélérer le travail », a conclu la présidente de l'UMQ. La voix des gouvernements de proximité Depuis plus de 100 ans, l'UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d'exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l'expertise municipale, accompagne ses membres dans l'exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d'affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole. SOURCE Union des municipalités du Québec Renseignements: Source : Direction des communications et du marketing, Union des municipalités du Québec; Renseignements : Patrick Lemieux, Conseiller aux communications et aux relations médias, T. 514 282-7700, poste 279, C. 438 827-4560, plemieux@umq.qc.ca Liens connexes http://www.umq.qc.ca

  • Communiqué | Vélo-Transit, une solution santé de transport

    18 mars 2020

    Communiqué | Vélo-Transit, une solution santé de transport

    Montréal, le 18 mars 2020 Pour diffusion immédiate: Une solution santé pour tous vos déplacements domicile-travail, Vélo-Transit innove avec l'offre d'un nouvel écosystème de transport actif combinant à la fois le vélo à assistance électrique (VAÉ), le transport collectif, des stationnements sécurisés pour vélos, des outils de mesures intelligents pour fins de déductions fiscales et des calculs d'économies de GES. Nous offrons des alternatives en mobilité qui sont économiques, rapides et réduisant en grande partie les coûts engendrés par les enjeux reliés à la congestion urbaine, les émissions de GES, tout en améliorant la santé et la qualité de vie des navetteurs en milieu urbain et périurbain. COVID-19; pour désengorger le réseau de métro et d'autobus du grand Montréal Conscient que le télétravail ne peut s'appliquer à tous les types d'emplois, Vélo-Transit invite les dirigeants des corporations et organisations à mettre en place une alternative en transport pour certains de leurs employés en offrant un accès à des locations de flottes de vélos à assistance électriques de longues durées, et ce, afin d'offrir une alternative aux autres moyens de transports, tout en respectant les mesures de distanciation sociale et d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre. Des solutions clé en mains vous sont offertes, permettant une mesures du potentiel d'utilisation du VAÉ dans votre organisation. Nous apportons également tout le soutien logistique pour le démarrage et la mise en opération d'un programme innovant et apprécié par tous nos clients et utilisateurs-participants. Pour plus de renseignements, SVP contactez Jean-Marc Blais à jm@velotransit.ca ou au 514 993-3121 Vélo-Transit, Écosystème de transport actif

Toutes les nouvelles